FANDOM


Biographie Modifier

Princesse d'York Modifier

Naissance
EII 1926.jpg

Elizabeth d'York en 1926

Le mercredi 21 avril 1926 à 2:40, chez Claude Bowes-Lyon, au 17 Bruton Street en plein cœur du grand Londres, naît la princesse Elizabeth d'York, première fille d'Albert, duc d'York et Elizabeth Bowes-Lyon. Elle est la petite-fille du roi George V du Royaume-Uni. Par conséquent, elle est 3° dans l'ordre de succession au trône britannique, derrière son père et son oncle, le prince de Galles.


Baptême et éducation

Elle est baptisée le samedi 29 mai 1926 dans la chapelle privée du palais de Buckingham par Cosmo Lang, l'archevêque d'York . Elle reçoit les prénoms Elizabeth, Alexandra et Mary en référence à sa mère Elizabeth Bowes-Lyon, à son arrière-grand-mère Alexandra de Danemark et à sa grand-mère Mary de Teck. Dans l'intimité, sa famille l'appelle "Lilibet". Elle reçoit une éducation chez elle, avec sa sœur la princesse Margaret d'York, par sa mère et sa gouvernante, Marion Crawford.


Princesse du Royaume-Uni Modifier

Princesse héritière

En 1936, son grand-père meurt et son oncle monte sur le trône sous le nom d'Edward VIII du Royaume-Uni. Celui-ci n'a pas encore d'enfants et Elizabeth passe 2° dans l'ordre de succession. À la fin de cette même année, son oncle abdique pour pouvoir épouser Wallis Warfield, une divorcée. Cette évènement propulse son père sur le trône et Elizabeth devient princesse héritière du Royaume-Uni. En tant qu'héritière, elle reçoit des cours privés d'histoire constitutionnelle par Henry Marten, vice-directeur d'Eton College et apprend le français avec des françaises. Cependant, son père la juge trop jeune pour effectuer des visites officielles, elle reste donc en Grande-Bretagne pendant que ses parents sont en visite. Ils correspondent régulièrement et le 18 mai 1939 a lieu le premier appel royal transatlantique.


Sous la seconde guerre mondiale
EII 1945.jpg

Elizabeth en uniforme en 1945

En septembre 1939, la Seconde Guerre Mondiale éclate, la princesse Elizabeth et sa sœur sont envoyées au château de Balmoral, en Écosse où elles restent jusqu'à Noël. Elles logent ensuite à Sandringham House, dans le Norfolk en Angleterre de l'Est. Entre février et mai 1940, elles vont à Royal Lodge, une maison dans la ville de Windsor puis elles passeront la fin de la guerre au château de Windsor. En avril 1942, Elizabeth est nommée à 16 ans colonel en chef de la garde des grenadiers. Elle passe alors pour la première fois des troupes en revue. Plus tard, en février 1945, elle s'enrôle dans la Woman's Auxiliary Territorial Service et elle est nommée Seconde Subalterne. Elle y reçoit une formation de conducteur et de mécanicien. Elle conduit des camions militaires et en juillet, elle est promue Junior Commander. À la fin de la guerre, elle et sa sœur se sont mêlées au peuple dans les rues de Londres. Dans un interview, elle confie avoir été effrayée à l'idée d'être reconnue. Pendant la guerre, il a été envisagé de nommer Elizabeth princesse de Galles afin de renforcer les liens avec le pays de Galles, mais le roi s'y oppose car si un héritier venait à naître, il lui passerait devant dans l'ordre de succession.


Premiers pas en politique

En 1947, elle participe à son premier voyage officiel en Afrique du Sud. Elle y accompagne ses parents. C'est là que le jour de son 21° anniversaire, elle prononce ce discours :

« En ce 21e anniversaire de ma naissance, ce m'est un plaisir de m'adresser à toute la population du Commonwealth et de l'Empire, quels que soient leur pays d'origine, leur race et leur langue. C'est un jour de bonheur pour moi, mais il m'incite aussi à réfléchir à cette vie qui se profile avec ses nombreux défis et toutes ses possibilités. Plusieurs de mes ancêtres ont adopté cette devise, une noble devise : « Je sers » ; elle a, jadis, inspiré de nombreux héritiers du trône lorsqu'ils ont prononcé leur serment d'allégeance en accédant à l'âge adulte. Les progrès de la science me permettent de faire ce qu'aucun d'eux n'a pu faire, je peux prononcer mon serment solennel en m'adressant à l'ensemble de l'Empire. Je désire faire ce serment maintenant, il est très simple. Je déclare devant vous tous que je consacrerai toute ma vie, qu'elle doive être longue ou brève, à votre service et au service de la grande famille impériale dont nous faisons tous partie, mais je n'aurai pas la force de respecter cet engagement sans votre participation que je vous invite à m'offrir. Je sais que votre soutien sera indéfectible. Que Dieu m'aide à respecter mon serment et qu'Il vous bénisse, vous tous qui acceptez de m'y aider. »

Rencontre du prince Philippe de Grèce

La princesse Elizabeth rencontre en 1934, au mariage de la princesse Marina de Grèce, le cousin de celle-ci, le prince Philippe de Grèce. Elle le retrouve une seconde fois en 1937 mais ce n'est qu'en juillet 1939, après une rencontre au Royal Naval College de Dartmouth, qu'elle tombe amoureuse du prince. Elle est alors âgée de 13 ans et ils commencent à correspondre régulièrement.


Fiançailles

En 1946, le prince Philippe de Grèce demande au roi George VI du Royaume-Uni la main de sa fille aînée, la princesse Elizabeth. Celui-ci accepte à condition que rien ne soit annoncé avant le vingt-et-unième anniversaire de la princesse, c'est-à-dire en avril 1947. C'est le mercredi 9 juillet 1947 que les fiançailles sont annoncées officiellement. Afin de pouvoir épouser Elizabeth, Philippe renonce à ses titres grecs et danois, se convertit à l'anglicanisme et devient le lieutenant Philip Mountbatten, Mountbatten étant le nom anglicisé de son oncle. La veille du mariage, le roi lui confère le prédicat d'Altesse Royale et le jour du mariage, il est titré duc d'Édimbourg.


Duchesse d'Édimbourg Modifier

Mariage
EII PE 1947.jpg

Mariage d'Elizabeth et Philip en 1947

Le jeudi 20 novembre 1947 à 11:30, à l'abbaye de Westminster, la princesse Elizabeth épouse le prince Philip, désormais duc d'Édimbourg. La princesse prend à cette occasion le titre de duchesse d'Édimbourg. Il y a 8 demoiselles d'honneur : la princesse Margaret (sa sœur), la princesse Alexandra de Kent (sa cousine germaine), Lady Caroline Montagu-Douglas-Scott (fille du duc de Buccleuh), Lady Mary Cambridge (sa cousine au second degré), Lady Elizabeth Lambart (fille du comte de Cavan), l'Honorable Pamela Mountbatten (la cousine germaine de Philip), l'Honorable Margaret Elphinstone (sa cousine germaine) et l'Honorable Diana Bowes-Lyon (sa cousine germaine). Ses cousins William de Gloucester et Michael de Kent sont garçons d'honneur. Les membres de la famille royale arrivent en processions de carrosses. La première procession est celle de la reine Elizabeth et de la princesse Margaret tandis que la dernière est celle de la reine Mary. Le duc d'Édimbourg est parti du palais de Kensington en compagnie de son témoin, le marquis de Milford Haven. La princesse Elizabeth est arrivée à la fin avec son père dans le traditionnel carrosse de verre. La cérémonie est dirigée par les archevêques de Canterbury et d'York et elle est diffusée par la radio BBC. Après la cérémonie, une réception a été donné au palais de Buckingham. Le duc et la duchesse d'Édimbourg sont ensuite partis en lune de miel à Broadlands, la propriété de l'oncle du duc dans les Hampshires.


Débuts de la vie conjugale et premier enfant
EII CG 1949.jpg

Elizabeth avec son fils Charles en 1949

Après leur mariage, le duc et la duchesse d'Édimbourg s'installent à Windlesham Moor, une maison à Ascot dans le Surrey qu'ils louent. Ils y vivent jusqu'au 4 juillet 1949, date à laquelle ils emménagent à Clarence House, au plein cœur de Londres. Le dimanche 14 novembre 1948, au palais de Buckingham, la duchesse d'Édimbourg donne naissance à son premier enfant, un fils, le prince Charles d'Édimbourg. Entre 1949 et 1951, le duc d'Édimbourg a servi à Malte comme officier de la Royal Navy. Le couple a alors vécu par intermittence à la Villa Gwardamanġia, à Malte. Les enfants du couple sont eux restés en Grande-Bretagne.


Deuxième enfant et représentante du Royaume-Uni
EII APR 1951.jpg

Elizabeth avec sa fille Anne en 1951

Le mardi 15 août 1950, à Clarence House, la duchesse accouche de son deuxième enfant, la princesse Anne d'Édimbourg. C'est la première fille du couple. L'année suivante, en 1951, la santé de son père commence à décliner. Elizabeth, en tant qu'héritière, le remplace lors des visites officielles. En octobre 1951, elle visite la Canada et se rend à Washington D.C. pour rencontrer le président Truman. Lors de ce voyage, le secrétaire privé d'Elizabeth a projeté de faire une déclaration d'accession au cas où le roi mourrait pendant le voyage.


Reine du Royaume-Uni et des autres royaumes du Commonwealth Modifier

Accession au trône

Début 1952, Elizabeth et son époux se rendent en Australie et en Nouvelle-Zélande en passant par le Kenya. Le mercredi 6 février à 10:45, alors que le duc et la duchesse viennent d'arriver à leur hôtel, le Treetops, on annonce le décès de George VI. Le duc d'Édimbourg se charge lui-même d'annoncer la nouvelle à Elizabeth. Celle-ci est donc devenue reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et des royaumes du Commonwealth sous le nom d'Élisabeth II. La reine et sa famille s'installent dès son retour hâté au palais de Buckingham.


Patronyme royal
EII 1952 e.jpg

Élisabeth II en 1952

Lors de l'accession au trône d'Élisabeth, il s'est posé le problème de savoir quel serait le nom de la famille royale. La grand-mère d'Élisabeth, la reine douairière Mary et le premier ministre Winston Churchill se sont montrés favorables à la conservation du nom Windsor qui est donc resté. Le duc d'Édimbourg s'est d'ailleurs plain d'être "le seul homme du pays à ne pas pouvoir transmettre son nom à ses enfants". C'est pour cette raison qu'en 1960, après le décès de la reine Mary et la démission de Churchill, il est décidé que les descendants du couple porteraient le nom Mountbatten-Windsor.


Relations avec la princesse Margaret

Au début des années 50, la princesse Margaret émet le souhait d'épouser Peter Townsend, un roturier divorcé plus vieux qu'elle de 16 ans. De plus, celui-ci a deux enfants de son premier mariage. La reine leur demande d'attendre encore un an de plus. Il semblerait que malgré l'affection qu'elle porte à sa petite sœur, elle espère que l'affaire sera vite oubliée. L'Église Anglicane ne permettant pas le remariage, la princesse Margaret aurait perdu ses droits de succession en l'épousant. Pour cette raison, elle abandonne l'idée.


Couronnement et débuts en tant que reine
EII 1953 couronnement.jpg

Élisabeth II lors de son sacre en 1953

Le mardi 24 mars 1953, la reine Mary décède à Marlbourough House. Elle exprime cependant le souhait que le couronnement de la reine ne soit pas décalé. C'est donc le mardi 2 juin 1953, à l'abbaye de Westminster, qu'Élisabeth II est sacrée reine du Royaume-Uni. La robe de la reine, créé par Norman Hartnell, est brodée des emblèmes floraux des royaumes du Commonwealth. Au cours des années 1953-1954, la reine et son époux entreprennent un voyage de six mois dans les pays du Commonwealth. Cela fait d'elle le premier monarque d'Australie et de Nouvelle-Zélande a visité ces pays. À chaque visite, la foule est nombreuse. Depuis le début de son règne, la reine effectue de nombreux voyages, elle est le monarque qui a le plus voyagé.


Politique

En novembre 1956, le Royaume-Uni s'oppose à la France pour obtenir le canal de Suez. La reine cependant s'y oppose et deux mois plus tard, son premier ministre Anthony Eden démissionne. La reine nomme alors Harold Macmillan. Cette décision accompagnée par la crise entraînée par la défaite à Suez mène à la première critique envers la reine. Lord Altrincham l'accuse dans son journal d'être "déconnectée". Par la suite, il est critiqué et même attaqué physiquement.

EII 1957.jpg

Élisabeth II en 1957

En 1957, elle fait une visite aux États-Unis en tant que chef du Commonwealth. Elle en profite pour s'adresser à l'Assemblée générale des Nations unies. Elle en profite également pour ouvrir la 23° session du parlement canadien, elle est d'ailleurs le premier monarque du Canada à ouvrir une session parlementaire. En 1959, elle retourne aux États-Unis comme représentante du Canada.


Troisième enfant et visites officielles

En 1958, elle titre son fils aîné, le prince Charles, prince de Galles. Le vendredi 19 février 1960, dans la suite belge du palais de Buckingham, Élisabeth II donne naissance à son troisième enfant et deuxième fils, le prince Andrew. En 1961, elle a visité Chypre, le Ghana, l'Inde, le Pakistan, le Népal et l'Iran. Lors de sa visite au Ghana, elle a dissipé les craintes pour sa sécurité.


Décolonisation et quatrième enfant
EII AY EW 5-1964.jpg

Élisabeth II avec ses fils Andrew et Edward en 1964

Tout au long des années 60 et 70, de nombreuses colonies britanniques ont pris leur indépendance. Le mardi 10 mars 1964, au palais de Buckingham, la reine accouche de son dernier enfant et troisième fils, le prince Edward. En 1965, le premier ministre rhodésien a déclaré l'indépendance du pays avec un gouvernement à la majorité noire, des sanctions ont été prises par la communauté internationale. Le mercredi 14 novembre 1973, à l'abbaye de Westminster, la princesse Anne, fille unique de la reine, épouse le capitaine Mark Phillips.


Crises politiques

En février 1974, alors que la reine est en pleine visite dans les pays du Pacifique, le premier ministre Edward Heath organise une nouvelle élection. La reine est obligée d'interrompre son voyage pour rentrer en urgence. Les résultats ne sont pas ceux attendus et Heath démissionne. Élisabeth II demande alors au chef de l'opposition de former un nouveau gouvernement. En 1975, en Australie, une crise constitutionnelle explose et le premier ministre démissionne. La reine dit alors que cela regarde le gouverneur-général et qu'elle n'a pas à s'en mêler. Cette crise a fortement alimenté le républicanisme australien.


Jubilé d'argent et premier petit-fils
EII PP 1978.jpg

Élisabeth II avec son petit-fils Peter Phillips en 1978

L'année 1977 marque le jubilé d'argent de la reine Élisabeth II. Celle-ci, en effet, règne depuis 25 ans sur le Royaume-Uni. Dans tout le Commonwealth l'évènement est fêté lors des visites de la reine. C'est à cette occasion que la popularité de la reine se réaffirme malgré ce que dise les journaux en raison de la séparation de la princesse Margaret d'avec son mari. Cette année marque également la naissance du premier petit-fils de la reine, Peter Phillips, le fils de la princesse Anne le mardi 15 novembre 1977 à 10:46 à l'hôpital Sainte-Mary de Paddington.


Retrait du parlement britannique au Canada

En 1978, Élisabeth II reçoit et même subit la visite du dictateur roumain. Au alentour de la même année, Élisabeth a commencé à être inquiète pour la couronne, à cause du premier ministre canadien. Non sans raison car quelques temps plus tard la Constitution canadienne est modifiée, le parlement britannique n'y aura plus aucun rôle mais le Canada reste une monarchie.


Mariage de l'héritier
EII EBL MS 1980.jpg

Élisabeth II avec sa mère la reine Elizabeth et sa sœur la comtesse de Snowdon

Le mercredi 15 juillet 1981, Élisabeth II devient grand-mère pour la seconde fois. Sa fille a accouché d'une fille à l'hôpital Sainte-Marie de Paddington. Elle se prénomme Zara Phillips. Seulement quelques semaines plus tard, le mercredi 29 juillet 1981, à l'abbaye de Westminster, le prince de Galles épouse lady Diana Spencer, la fille du comte Spencer.


Agrandissement de la famille royale

Le lundi 21 juin 1982, à l'hôpital Sainte-Marie de Londres, sa belle-fille, la princesse de Galles donne naissance au prince William de Galles. Au cours de l'année, elle reçoit le président américain Ronald Reagan. L'année suivante, elle séjourne dans son ranch. Le samedi 15 septembre 1984, la reine est à nouveau grand-mère. La princesse de Galles a accouché d'un second fils, le prince Henry de Galles à l'hôpital Sainte-Marie de Londres. Deux ans plus tard, le mercredi 23 juillet 1986, à l'abbaye de Westminster, le fils cadet de la reine, Edward épouse Sarah Ferguson, une roturière. À cette occasion la reine les titre duc et duchesse d'York.


Frasques de la famille royale
EII 1984.jpg

Élisabeth II en 1984

Le lundi 8 août 1988, au Portland Hospital, la duchesse d'York accouche de son premier enfant et cinquième petit-enfant de la reine, la princesse Beatrice d'York. Deux ans plus tard, le vendredi 23 mars 1990, elle a une deuxième fille, la princesse Eugenie d'York, toujours au Portland Hospital. Au début de l'année 1991, le sentiment républicain augmente en raison de spéculations sur la fortune personnelle de la reine. La participation de membres de la famille royale au jeu It's a Royal Knockout est ridicule et la reine est la cible de moqueries.


"Annus Horribilis"

En 1991, après la victoire dans la guerre du Golfe, elle est devenue le premier monarque britannique à s'adresser dans une session conjointe au Congrès des États-Unis. Le mardi 24 novembre 1992, Élisabeth II prononce un discours dans lequel elle qualifie cette année d'"annus horribilis". En effet, au mois de mars, son fils cadet, Andrew et son épouse se séparent. Le mois suivant, sa fille divorce. Quant à son fils, Charles, il ne s'entend plus avec sa femme et ils se séparent à la fin de l'année. De plus lors d'une visite à Dresde en Allemagne, elle est victime de la fureur des allemands qui l'assaillent avec des œufs et en Novembre, le château de Windsor a brûlé et de nombreuses œuvres d'arts ont disparu dans l'incendie.


Divorces des fils de la reine

Le samedi 12 décembre 1992, au sein de l'Église d'Écosse qui autorise le remariage des divorcés, la princesse royale épouse Timothy Laurence. En décembre 1995, la reine conseille au prince Charles et à Diana de divorcer après concertation avec son mari et des membres de l'Église Anglicane. Le jeudi 30 mai 1996, le divorce du prince Andrew est prononcé suivi par celui du prince Charles le mercredi 28 août 1996.


Décès de lady Diana
EII 1997.jpg

Élisabeth II lors de son hommage à Diana

Le dimanche 31 août 1997, alors que la reine est en vacances au château de Balmoral avec son fils aîné et ses deux petit-fils, Diana décède dans un accident de voiture à Paris. Ses fils souhaitent alors se recueillir à l'église. Élisabeth II et son époux les emmènent donc à l'église puis lors des 5 jours qui suivirent, la famille royale, pour préserver les deux princes des médias, ils sont retenues au château de Balmoral où ils peuvent faire leur deuil tranquillement. L'isolation de la famille a consterné la majeure partie des britanniques. Sous la pression, Élisabeth II rentre à Londres et participe à une émission en direct la veille de l'enterrement de Diana. Elle exprime à cette occasion toute l'affection qu'elle lui portait et son soutien pour ses deux petit-fils. Cette action a eu le mérite d'évaporer l'hostilité des britanniques.


Jubilé d'or
EII 1-11-2001.jpg

Élisabeth II en 2001

Le samedi 19 juin 1999, à la chapelle Saint-Georges au château de Windsor, son dernier fils, le prince Edward épouse Sophie Rhys-Jones. À cette occasion, ils sont titrés comte et comtesse de Wessex. En 2002, la reine Élisabeth II fête son jubilé d'or. Malheureusement, l'année de jubilé commence mal, avec les décès de sa sœur, la princesse Margaret, comtesse de Snowdon le samedi 9 février 2002 et de sa mère, la reine-mère Elizabeth le samedi 30 mars 2002. Elle fait quand même un voyage officiel qui commence en février en Jamaïque. Le jubilé d'or est marqué, comme en 1977, par de nombreuses fêtes et des monuments érigés un peu partout dans les royaumes du Commonwealth.


Problèmes de santé

Le samedi 8 novembre 2003, au Frimley Park Hospital, la comtesse de Wessex donne naissance à son premier enfant, lady Louise Windsor. Au cours de la même année, alors qu'elle a toujours été en bonne santé, la reine subit une chirurgie endoscopique aux deux genoux. En juin 2005, elle annule de nombreux engagements à cause d'un mauvais rhume. Le samedi 9 avril 2005, le prince de Galles épouse Camilla Shand en secondes noces. En mars 2006, la reine est en visite officielle en Irlande.


Naissance et mariage de la descendance
Queen Elizabeth II Queen Elizabeth II Christmas CiBZNhdO8mpl.jpg

Élisabeth II en 2010

Le lundi 17 décembre 2007, au Frimley Park Hospital, la princesse Sophie accouche de son second enfant et dernier petit-fils de la reine, James, vicomte Severn. C'est cette même année qu'Élisabeth fête ses 50 ans de mariages avec le duc d'Édimbourg. Le samedi 17 mai 2008, à la chapelle Saint-Georges, Peter Phillips est le premier petit-enfant de la reine à se marier en épousant Autumn Kelly, une canadienne catholique convertie à la religion anglicane.


Politique et premier arrière-petit-enfant

En juillet 2010, elle se rend au Canada puis part aux États-Unis où elle s'adresse pour la seconde fois à l'Assemblée générale des Nations unies. Elle se rend ensuite en Écosse. En septembre 2010, elle reçoit Benoît XVI à Londres puis au mois d'octobre, l'émir du Qatar et son épouse. En novembre 2010, elle est en visite officielle aux Émirats Arabes Unis. Le mardi 16 novembre 2010, son petit-fils William se fiance avec Catherine Middleton suivi le mardi 21 décembre 2010, par sa cousine Zara Phillips qui se fiance avec le rugbyman Mike Tindall. Le mercredi 29 décembre 2010, Autumn Kelly accouche au Gloucester Royal Hospital d'une fille Savannah Phillips. Elle est le premier arrière-petit-enfant de la reine.


85ème anniversaire

Le 21 avril 2011, la reine fête ses 85 ans. Tombant le Jeudi saint, la reine s'est rendu à l'abbaye de Westminster avec son époux. Elle a distribué des bourses rouges et blanches aux personnes âgées comme le veut la tradition du Jeudi saint et 85 personnes ont reçu des pièces commémoratives des 90 ans du duc d'Édimbourg et des JO de Londres en 2012 et des pièces de 85 pence en référence à son âge. Le 29 avril 2011, le prince William de Galles épouse Catherine Middleton. À cette occasion, la reine leur accorde le titre de duc et duchesse de Cambridge.


Visite en Australie et Noël 2011

Du 19 au 29 octobre, la reine et son époux ont effectué une visite officielle en Australie. Ils ont notamment assisté au sommet des dirigeants du Commonwealth à Perth, où il a été proposé une réforme des règles successorales visant à abolir la priorité des hommes sur les femmes.Le 24 décembre, alors que la famille royale est à Sandringham pour les fêtes de fin d'année, le duc d'Édimbourg est hospitalisé d'urgence à Cambridge. Il y a été opéré et a pu en sortir le 27 décembre.


Diamond Jubilee

L'année 2012 marque pour la reine les 60 ans de son accession au trône. Le 5 février, elle s'est rendue à Sandringham avec sa fille pour y planter un arbre et elle a assisté à la messe dans le Norfolk avec son époux. Elle a inauguré sa tournée à travers le Royaume-Uni avec le duc d'Édimbourg et la duchesse de Cambridge en allant à Leicester. Le jeudi 29 mars 2012, elle devient arrière-grand-mère pour la seconde fois, Isla Phillips est née à Gloucester.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard